Accueil > Les formations > DE JEPS Escalade en milieux naturels

DE JEPS Escalade en milieux naturels

DE JEPS spécialité perfectionnement sportif mention Escalade en milieux naturels

annot 2014  

Moniteur d'escalade : un métier, une passion

Devenir moniteur d'escalade c'est vivre de sa passion, mais c'est aussi la transmettre à son public. Le moniteur, dans sa carrière, sera amené à enseigner son activité sous ses différentes formes et à des publics variés. De la via ferrata à la grande voie en terrain d'aventure, en passant par la SAE ou le bloc, il pourra proposer une découverte des activités, des programmes de perfectionnement, enseigner l'autonomie mais également faire découvrir la verticalité et le milieu naturel au plus grand nombre.

Moniteur d'escalade est une profession réglementée par le code du sport (article L212-1 réglementant l'encadrement contre rémunération des activités physiques et sportives). Plusieurs diplômes permettent de devenir professionnel de l'escalade, seul le DE JEPS escalade en milieux naturels donne des prérogatives sur l'ensemble des formes de pratique.

Découvrez la page facebook DE JEPS Escalade en milieux naturels   Découvrez le site DE JEPS Escalade en milieux naturels

Le coût

Frais pédagogiques : coût maximal de formation de 10 315.20 € (sur la base d’un parcours complet)

Le calendrier

Renseignements

Catherine Belotti
Responsable administrative
+33 (0)4 75 88 15 26

Frédéric Minier
Coordonnateur pédagogique
+33 (0)6 26 98 08 32

Le diplôme est régi par l'arrêté cadre du 31 janvier 2012 : télécharger  Arrêté_du_31_janvier_2012_version_initiale.pdf

Le livret référentiel du diplôme donne toutes les informations sur les contenus de formation, l'alternance, les épreuves certificatives : télécharger  liv-ref_DE-milieu-naturel version définitive 31 mai 2012.pdf

La formation du DEJEPS escalade en milieux naturels est une formation en alternance. Les temps de formation se répartissent entre :

  • le centre de formation à travers des séquences qu'on appelle les "modules" thématiques (cf. schéma ci-dessous)(environ 700 h)
  • le milieu professionnel, en entreprise sous la responsabilité et les conseils d'un tuteur (environ 500 h).

Elle se décompose en 4 Unités Capitalisables (UC).

La formation à l'UC1 s'attache à fournir au futur professionnel les compétences nécessaires à la conception de projets de :

  • création d'entreprise (par exemple projet d'installation personnelle),
  • évolution ou de développement d'une entreprise existante (par exemple, développement d'un nouveau produit, d'une stratégie de promotion,...),
  • structuration de la discipline (par exemple, création d'un site naturel d'escalade, résolution d'un conflit d'usage, promotion de l'activité fédérale,...), 

Les contenus de formation visent à faire acquérir une méthodologie permettant une véritable cohérence entre le projet professionnel et les "attentes" du territoire d'exercice. Dans le cadre de l'alternance, le stagiaire aura à effectuer un stage en milieu professionnel, suivi par un tuteur, durant lequel il devra concevoir (UC1) et coordonner (UC2) un projet.

La formation en centre va s'articuler selon 3 modules de formation :

  • module "acteur et organisation du sport" (3 jours) : ce module permet d'identifier le contexte réglementaire et les acteurs du sport en France (sciences juridiques, rencontre des services de l'Etat, des collectivités  et des fédérations).
  • module "diagnostic et développement durable" (7 jours) : ce module apporte les connaissances de l'environnement naturel de pratique (écologie générale, géologie, faune, flore...). Il forme également à la méthodologie de diagnostic de territoire préalable à la définition d'un projet.
  • module "méthodologie de projet" (5 jours) : il consiste en des apports théoriques sur la méthodologie de projet et sur les exigences de certification. Un temps d'échanges avec des stagiaires des sessions précédentes permet d'illustrer ces apports. Enfin, une partie de ce module se fait sous la forme de formation à distance avec un accompagnement individuel personnalisé par un professeur du CREPS tout au long de la formation en milieu professionnel de l'UC1 et de l'UC2.

La formation à l'UC2 s'attache à fournir au futur professionnel les compétences nécessaires à la coordination de projets de :

  • création d'entreprise (par exemple projet d'installation personnelle), 
  • évolution ou de développement d'une entreprise existante (par exemple, développement d'un nouveau produit, d'une stratégie de promotion,...), 
  • structuration de la discipline (par exemple, création d'un site naturel d'escalade, résolution d'un conflit d'usage, promotion de l'activité fédérale,...), 

Les contenus de formation visent à faire acquérir les compétences nécessaire au pilotage et à la conduite de projet. Dans le cadre de l'alternance, le stagiaire aura à effectuer un stage en milieu professionnel, suivi par un tuteur, durant lequel il devra concevoir (UC1) et coordonner (UC2) un projet.

La formation en centre va s'articuler selon 5 modules de formation :

  • module "gestion" (5 jours) : ce module donne au stagiaire les connaissances indispensables en terme de gestion financière et comptable, d'obligation fiscale, de droit du travail tant pour un futur indépendant que pour un salarié.
  • module "communication" (3 jours) : ce module forme le stagiaire à la conduite de réunion, gestion de conflit, prise de parole en public et à la soutenance orale.
  • module "promotion" (3 jours) : c'est une formation à la promotion de l'escalade : événementiel, topoguide, stratégie marketing et plan de communication.
  • module "compétences numériques" (3 jours) : c'est une sensibilisation à l'utilisation de l'outil informatique pour la promotion de son activité professionnelle (conception d'affiche, de flyer, de blog, utiliastion des réseaux sociaux, etc...)

NOUVEAU : "renforcement informatique" (2 jours) : le CREPS propose un module pour apprendre les rudiments du traitement de texte en vue d'aider les stagiaires à la rédaction des documents demandés pour certaines épreuves d'évaluation.

  • module "déontologie" (4 jours) : module visant à confronter le stagiaire aux pratiques professionnelles et à les analyser. Il permet aussi de prendre conscience des valeurs éducatives de nos pratiques et de s'insérer dans une démarche qualité.

La formation à l'UC3 développe les compétences liées au coeur de métier du moniteur d'escalade, l'enseignement de l'escalade :

  • à destination de tout public,
  • dans un objectif de découverte ou de perfectionnement,
  • selon chaque forme de pratique et sur tout type de "terrain" : bloc, SAE, site sportif, grande voie équipée, grands itinéraires de terrain d'aventure, école de "trad", via corda, via ferrata, parcours acrobatiques en hauteur...
  • en favorisant l'éducation à l'environnement
  • dans une perspective éducative et de formation à l'autonomie.

Les contenus de formation visent à faire acquérir les compétences nécessaires à la conception et à la conduite de séances d'enseignement sur l'ensemble des prérogatives du diplôme.

La formation en centre va s'articuler selon 5 modules de formation :

  • module "enseignement" (15 jours) : durant ce module, le stagiaire est formé aux bases de la pédagogie et de l'enseignement. Y alternent des mises en situation d'encadrement pratiques et des temps théoriques (cours, travaux dirigés, analyses vidéo...). Les stagiaires sont confrontés aux différents types de publics en initiation : scolaires, jeunes de clubs, adultes, personnes en situation de handicap,... Des temps d'analyse à l'issu de chaque séance pratique permette au stagiaire d'entrer dans une démarche d'auto analyse.
  • module "pédagogie haute falaise" (8 jours) : ce module fait partie des nouveautés de la formation des moniteurs d'escalade. Durant pré de 2 semaines le stagiaire va être formé à l'enseignement de l'escalade en voies de plusieurs longueurs équipées. Si la conduite de cordée fait partie des compétences développées, ce module s'attache à former des enseignants à l'autonomie en grande voie et à la progression en escalade sur ce support d'une grande richesse.
  • module "activités connexes" (5 jours) : ce module achève d'explorer l'ensemble du champ de prérogative du diplôme. le stagiaire est ici formé à l'encadrement sur via corda, via ferrata et autre parcours aventure...
  • module "perfectionnement sportif" (8 jours) : le thème de ce module est de former des enseignants à même de faire progresser en escalade vers la performance en falaise ou même en compétition.
  • module "formation" (3 jours) : ici, la formation vise à éclairer le futur professionnel sur son rôle futur de tuteur et sur les exigences particulières de la formation de cadres.
    Un stage en milieu professionnel complétera la formation à l'UC3 du stagiaire : la mise en situation pédagogique. Il pourra être rémunérer en tant qu'éducateur sportif stagiaire, sous la responsabilité d'un tuteur.

Le DEJEPS escalade en milieux naturels permet à son titulaire d'exercer en escalade en environnement spécifique.

L'UC4 va s'attacher à le former à l'encadrement en sécurité sur l'ensemble de son champ de prérogatives.
La formation en centre va s'articuler selon 4 modules de formation :

  • module "terrain d'aventure" (10 jours) :durant 10 jours, le stagiaire sera formé aux fondamentaux de la sécurité en escalade sur tout site. Le stage se concrétisera par l'escalade de voies terrains d'aventure d'ampleur pour la mise en application des techniques enseignées.
  • module "assistance et secours" (7 jours) : en cas d'accident ou de situation critiques, le professionnel doit être en mesure de donner les premiers secours et de porter assistance à victime. Ce module forme aux techniques spécifiques mais également à la prévention et à l'analyse des risques tant dans la préparation que sur le terrain.
  • module "équipement et technologie" (5 jours) : cette formation forme à la connaissance des normes et du matériel de sécurité et également à l'équipement, au suivi et à l'entretien d'un site naturel d'escalade.
  • Un stage en milieu professionnel complétera la formation à l'UC4 du stagiaire : la mise en situation pédagogique. Il pourra être rémunérer en tant qu'éducateur sportif stagiaire, sous la responsabilité d'un tuteur.

L'entrée en formation se décline en 2 étapes :

  • Le test d'entrée s'intitulant Test des Exigences Préalables.
  • Le positionnement (après réussite du test)

 

Les Tests d'Exigences préalables :

Les exigences préalables requises pour accéder à la formation, prévues à l'article D. 212-44 du code du sport, sont les suivantes :

  • être capable de justifier d'une expérience d'encadrement en escalade d'une durée de cent heures dans les cinq dernières années ;
  • être capable de justifier d'une expérience de pratique personnelle ;
  • être capable de justifier d'un niveau technique.
  • Il est procédé à la vérification de ces exigences préalables au moyen :

1/ de la production d'une attestation d'expérience d'encadrement en escalade d'une durée de cent heures dans les cinq dernières années, délivrée par le responsable de la structure dans laquelle l'expérience a été réalisée ; cette attestation peut être délivrée par un président d’association (quelle qu’elle soit : du secteur sport, du secteur de la jeunesse ou de l’animation, ou du secteur de l’éducation), par le responsable d’une structure publique, privée, commerciale (établissement scolaire, entreprise de loisirs, société), ou par un professionnel indépendant (moniteur d’escalade, guide de montagne). Il peut s’agir d’une expérience d’animation ou de co-animation de l’escalade ou d’une activité connexe (via corda, parcours acrobatique en hauteur), ou d’une expérience de co-encadrement (dans un club, auprès d’un professionnel en situation non rémunérée).

Cette expérience peut-être bénévole ou professionnelle.

L’expérience peut avoir été acquise dans différents cadres d’accueil et être cumulée pour totaliser 100 heures.

2/ d'un entretien d'une durée maximale de trente minutes organisé par l'un des établissements publics chargés d'assurer la formation à l'escalade, portant sur un dossier relatif à la réalisation en autonomie dans les cinq dernières années :

― de huit voies en terrain d'aventure d'une hauteur minimale de deux cents mètres d'un niveau TD+ pour les hommes et d'un niveau TD pour les femmes ;

― de huit voies équipées d'une hauteur minimale de deux cents mètres d'un niveau ED― pour les hommes et d'un niveau TD+ pour les femmes ;

― d'une voie minimale de quatre cents mètres d'un niveau TD pour les hommes et les femmes ;

Pour vous aidez à faire votre liste, consultez le guide liste de voie !

3/ d’une épreuve technique :

  • un premier test technique consistant en la réalisation de deux voies d'un niveau 6c et 7a pour les hommes et 6b et 6c pour les femmes ;
  • d'un second test technique consistant en la réalisation d'un bloc de niveau 6b pour les hommes et 6a pour les femmes.

Le prochain test se déroulera les 23/08 et 24/08/2016 sur la nouvelle SAE du CREPS Rhône Alpes à Vallon Pont d'Arc..

Dossier d'inscription : A retourner au CREPS RHONE ALPES Passage de la première armée 07150 Vallon Pont d'Arc

- Cliquer ici : dossier_ 2017.pdf
- VEP liste courses .docx
attestation encadrement .docx

- Possibilités de financement  Cliquez ici

 

 Le positionnement :

Il se déroule après le test d'entrée. Il consiste :

  • en une présentation de l'établissement de formation et de l'équipe pédagogique
  • en une information sur le déroulé de la formation
  • en une information sur le stage en milieu professionnel pour permettre au stagiaire de rechercher sa structure d'accueil et son tuteur
  • en un entretien avec 2 membres de l'équipe pédagogique qui vise à individualiser le parcours de chaque stagiaire en fonction de ses expériences antérieurs.

Suite à l'entretien, le CREPS enverra un contrat de formation à chaque stagiaire et l'aidera à etrouver une possibilité de financement. Attention, l'individualisation du parcours de formation revêt 2 formes :

  • la dispense de formation et de certifications : elle est d'ordre réglementaire, c'est à dire que le candidat doit possèder une qualification mentionnée dans l'Arrêté du 31 janvier 2012 portant création de la mention « escalade en milieux naturels » du diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport spécialité « perfectionnement sportif » et ouvrant droit à une dispense / équivalence de certification.
  • l'allègement de module : il s'agit d'un allégement de suivi d'un module de formation. Il est proposé par la commission de positionnement au vu des expériences antérieures de formation, bénévoles ou professionnelles. Aucun allègement n'est acquis et ne peut être prononcé avant le positionnement. L'allégement ne concerne pas les certifications.

L'équipe du CREPS Rhône-Alpes :

  • Fred MINIER, coordonnateur du DEJEPS escalade en milieux naturels, professeur de sport, BEES 2 escalade
  • Pascal TANGUY, formateur, professeur de sport, Guide de Haute Montagne
  • Jean KANAPA, formateur, professeur de sport, BEES 2 escalade
  • Vincent ROUYER, formateur, professeur de sport, BEES escalade
  • Isabelle SAUVAGE, professeur de sport, conception et coordination de projet / formation à distance
  • Vincent MORACHINI, professeur de sport, conception et coordination de projet / sciences biologiques / formation à distance
  • Gilles MOYNE, professeur de sport, conception et coordination de projet / sciences biologiques / formation à distance
  • Jacques SANTIN, professeur de sport, conception et coordination de projet / sciences biologiques / formation à distance

 

Les formateurs associés :

  • Cathy BASS – BEES 2 escalade
  • Emmanuel LAURENCE – BEES 2 escalade
  • Sylvain MAURIN – Guide de Haute Montagne
  • Vincent MEIRIEU – DEJEPS escalade en milieux naturels
  • Ludovic PIN – DEJEPS escalade en milieux naturels
  • Philippe BARTH – géologie
  • Anne NOIRET – comptabilité / fiscalité
  • Olivier PEYRONNEL – Syndicat de Gestion des Gorges de l’Ardèche - écologie et éducation à l’environnement

S1- La nouvelle filière escalade

Le code du sport (art. 212-1) prévoit l’obligation de qualification pour l’encadrement contre rémunération. La rénovation des diplômes est finalisée. Elle se caractérise ainsi par l’arrêt du BE, diplôme de niveau 4 (baccalauréat) au profit de l’émergence de 2 DEJEPS de niveau 3 (bac +2). L’ex BE2 de niveau 2 (bac +3) étant quant à lui remplacé par le DESJEPS (Diplôme d’Etat Supérieur…)

Pour les premiers niveaux d’animation, le BAPAAT perdure ainsi que le Certificat de Spécialisation escalade rattaché à certains BPJEPS (Brevet Professionnel …) Ouf, voilà le nouveau paysage escalade ! Là où cela se complique c’est que le niveau 3 s'est scindé en 2 diplômes !

2- Les « DE » et l’environnement spécifique

Le petit monde de l’escalade est chahuté depuis quelques années par un débat sur la classification, ou non, de l’escalade en activité dite « en environnement spécifique » au sens de l’article L 212-7 du code du sport (c’est-à-dire une discipline se déroulant dans un milieu présentant des risques particuliers). Un décret caractérise l’escalade en environnement spécifique selon le terrain où l’on évolue. Cela signifie tout particulièrement que l’Etat, à travers ses établissements publics de formation, garde l’exclusivité de certification des diplômes permettant l’encadrement contre rémunération de ces activités.

Ainsi, aujourd’hui les 2 DEJEPS pour l’escalade ont des prérogatives « calées » sur cette définition de l’environnement spécifique.

Intitulé

texte

prérogatives

DEJEPS
Spécialité perfectionnement sportif
Mention ESCALADE

Arrêté du 29 décembre 2011

Hors environnement spécifique

Blocs
SAE
Sites sportifs d’escalade jusqu’au 1er relais et à une altitude < 1500 m

DEJEPS
Spécialité perfectionnement sportif
Mention ESCALADE ET MILIEUX NATURELS

Arrêté du 31 janvier 2012

En et hors environnement spécifique

Blocs
SAE
Tous sites naturels d’escalade à une altitude < 1500 m
Via ferrata et activités connexes

 

Seul le DE « environnement spécifique » dit DEJEPS escalade et milieux naturels redonne toutes les prérogatives d’exercice de l’ancien BE… sans le canyon qui fait lui aussi l’objet d’un DE à part entière (le DE canyonisme).

3- Quelles différences avec le BE ?

Ces 2 diplômes sont d’un niveau supérieur au BE. Cela signifie que le diplômé sera formé avec un niveau de compétences et d’expertise supérieur.

  • Pour le DE escalade : la formation va être très typée sur la gestion et la conduite de projet en structure fédérale. Sur le plan de l’enseignement, l’accent sera porté sur l’entrainement d’athlètes et d’équipes jusqu’au niveau championnat de France.
  • Pour le DE escalade en milieu naturel : la formation va, en plus, approfondir les compétences d’enseignement de l’escalade sur tous sites. Elle vise à produire un cadre polyvalent :
    • Expert de la sécurité,
    • Expert de la pédagogie de l’activité,
    • Acteur de la discipline,
    • Acteur de son territoire.


 4- L’architecture de la formation

Un DE s’articule en 4 blocs qu’on appelle les unités capitalisable (les UC).

  • L’UC 1 : la conception de projet
  • L’UC2 : la coordination de projet
  • L’UC3 : l’enseignement des activités
  • L’UC4 : l’encadrement en sécurité.

Chaque bloc se découpe en module de formation visant à apporter des compétences au stagiaire. La nouveauté est, qu’à l’issu des épreuves techniques d’entrée, le stagiaire va suivre un positionnement initial qui va lui permettre d’obtenir des allégements de formation s’il est en mesure de prouver l’acquisition antérieure de compétences (de par son expérience professionnel, bénévole, de formation).

Alors un DE est ce plus long et plus cher qu’un BE ? Le différentiel est minime si on cumule la durée d’un BE spécifique avec le tronc commun nécessaire. Il faudra compter environ 18 semaines de formation en centre pour un candidat qui n’a aucun allégement.

La formation au DEJEPS est une formation en alternance : le stagiaire aura donc des modules de formation à suivre en centre mais également un stage en milieu professionnelle a effectuer.

 

Vous pouvez également consulter le site du Pôle Ressources National des Sports de Nature (PRNSN) :

http://www.sportsdenature.gouv.fr/escalade